Messi-Luis Enrique, c’est la guerre !

image

Si la relation conflictuelle entre Lionel Messi et Luis Enrique s’est affichée au grand jour depuis ce week-end, la rancœur du prodige argentin ne date pas d’hier. Le Barça peut trembler.

A en croire la radio Cadena Cope, les dirigeants auraient fixé un ultimatum à Luis Enrique. Défait chez la Real Sociedad le week-end dernier, le Barça doit redresser la barre, mercredi, face à Elche en Coupe d’Espagne, puis, surtout, contre l’Atlético Madrid, dimanche, en Liga. Heureusement pour l’ancien international espagnol, il ne lui aurait pas été demandé, d’ici là, d’améliorer ses rapports avec Lionel Messi. C’eut été peine perdue. Tout du moins à en croire les dernières révélations du quotidien catalan Sport.

Car force est de constater que la relation entre les deux hommes est partie sur de mauvaises bases. La faute à la première conférence de presse du nouvel entraîneur barcelonais. «Je suis le leader de l’équipe», ose Luis Enrique. Surtout, il n’a pas un mot pour les joueurs qui ont fait du Barça la meilleure équipe de l’histoire. De quoi froisser non seulement Lionel Messi, mais également une grande partie du vestiaire catalan. Si les Xavi, Iniesta ou Busquets passent rapidement à autre chose, il en est tout autrement du quadruple Ballon d’Or.

Xavi évite le pire, pour le moment

La ‘Puce‘ monte ainsi au créneau début novembre après la défaite à domicile face au Celta Vigo. Il reproche en effet à Luis Enrique de ne pas avoir aligné la meilleure équipe possible, celle-là même capable de le mettre dans les meilleures dispositions, celle-là même qui respecte la philosophie de jeu du Barça. Depuis, les deux hommes ne se parlent plus. C’est d’ailleurs à contre-coeur que le coach catalan a accordé à l’Argentin trois jours de vacances supplémentaires durant la trêve, se réservant néanmoins le droit de le laisser sur le banc au coup d’envoi du match face à la Sociedad.

Et tant pis si Pep Guardiola faisait jadis de même pour le premier match de janvier, cette mise au banc n’a pas été sans conséquences. Tout d’abord juste après le match, les deux hommes s’expliquant vertement dans le vestiaire, le ton montant et les insultes fusant. Puis le lendemain lorsque Lionel Messi s’est fait porter pâle pour le seul entraînement de l’année ouvert au public. La gastro-entérite avancée par le club pour justifier cette absence n’a dupé personne et il a d’ailleurs fallu tout le pouvoir de persuasion de Xavi pour convaincre Luis Enrique de ne pas ouvrir de dossier disciplinaire à l’encontre de l’Argentin. Dernier épisode en date dans cette guerre froide…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: