lenouveaublog2015's Blog

Le meilleur de la musique de la technologie du mangas et des sports

Madrid, au tour du monde

on December 23, 2014

image

Après la Decima en mai dernier, le Real Madrid, tombeur de San Lorenzo en finale sur le score de 2-0, s’est arrogé la première Coupe du monde des clubs de son histoire ce samedi. Devant des Argentins fatigués après leur demi-finale épique, Ramos (37e) et Bale (51e) ont permis aux Merengues de s’arroger le dernier trophée de l’année 2014.

Ils avaient l’envie de bien faire mais n’ont jamais pu contester l’hégémonie du Real Madrid le temps des dernières 90 minutes de jeu de la Coupe du monde des clubs disputée au Maroc. Ce samedi, les Merengues de Carlo Ancelotti ont ainsi aligné une 22e victoire consécutive pour se rapprocher du record détenu par Coritiba au Brésil avec ses 24 succès de rang toutes compétitions confondues.

Forcément attendu devant des Sud-Américains qui avaient donc été poussés en prolongation par les Néo-Zélandais d’Auckland City (2-1) dans le dernier carré, Cristiano Ronaldo n’a pas marqué, au propre comme au figuré, ce match de son empreinte avec le club de la capitale espagnole. Même plutôt discret, le Portugais a laissé ses partenaires faire le travail. Et plutôt de belle manière puisque les coéquipiers de Yepes ou Veron n’ont pu opposer qu’une faible résistance, principalement faite d’agressivité dans les duels.

Cristiano Ronaldo zappe Platini
De leur côté, les troupes de Carlo Ancelotti ont répondu par du jeu à Marrakech, s’ouvrant même le chemin du but dès les premiers secondes, sans toutefois immédiatement concrétiser. Dans le but sud-américain, Torrico voyait déjà Benzema buter dans le gazon sur un centre-tir de Ronaldo (2e), avant que ce dernier ne trouve ses gants sur un coup franc contré seulement trois minutes plus tard (5e). Le Français et le Portugais se retrouvaient ensuite sur un nouveau mouvement d’école mais le dernier rempart du vainqueur de la Copa Libertadores les mettait de nouveau en échec. Peut-être insuffisamment puisque, sur le corner suivant, Kroos trouvait Sergio Ramos, un temps incertain, pour ouvrir la marque de la tête (37e, 1-0).

Libérés avant la pause, les Madrilènes intensifiaient leur domination au retour du vestiaire et scellaient le sort du match par leur Gallois Gareth Bale. D’un tir croisé après une passe astucieuse d’Isco dans l’intervalle, l’ancien Spur mystifiait un Torrico finalement trop court (51e, 2-0). Muet pendant cette compétition face aux montants adverses, Cristiano Ronaldo laissait ensuite le soin à l’avant-centre tricolore de mettre à contribution la défense de San Lorenzo (63e, 73e). Mais son choix, après la rencontre, de ne pas serrer la main de Michel Platini, qui lui préfère Neuer dans la course au Ballon d’Or 2014, fera sans doute beaucoup parler.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: